LES ETABLISSEMENTS

 

 

Les universités 

Il existe en France 83 universités publiques : elles sont financées par l’État qui habilite selon une procédure très stricte les diplômes nationaux qu’elles délivrent. C'est ce qui permet d'offrir un excellent niveau de formation pour un coût annuel particulièrement abordable. Les universités enseignent l'ensemble des disciplines.

L’acteur essentiel de la recherche en France

Les universités sont le lieu où se développe l'essentiel de la recherche publique en France : le niveau d'enseignement y est partout reconnu comme très élevé. Les récents Prix Nobel scientifiques français ont par exemple été attribués à des universitaires. 
La France a mis en place une "Stratégie nationale de recherche et d'innovation". Il s'agit d'une définition des priorités de recherche à quatre ans, permettant de relever les défis de la connaissance, les défis technologiques et les défis sociétaux.
Les trois axes définis pour la période 2009/2012 sont :

  •  la santé, l'alimentation, les biotechnologies
  • l'urgence environnementale et les écotechnologies
  • l'information, la communication et les nanotechnologies

Plus de 300 écoles doctorales, animées par 62 000 enseignants-chercheurs, assurent la formation à la recherche, en étroite liaison avec plus de 1200 laboratoires de recherche.

La professionnalisation des études universitaires

Les cursus proposés par les universités sont chaque année davantage ouverts aux échanges avec le monde professionnel. L'accomplissement de stages en cours d'études universitaires est désormais fréquent, et cela concerne environ 30 % des étudiants (60 % pour les élèves de Master 2).
Les universités se sont toutes dotées d'un référent stage et disposent d'un bureau d'aide à l'insertion professionnelle (BAIP) chargé en particulier de diffuser aux étudiants une offre de stages et d'emplois variés et de les assister dans leur démarche.
En France, le montant des droits de scolarité - pour une année universitaire - dans les universités publiques sont fixés par l’État. En 2013-2014, ce montant a été arrêté à :

  • 183 euros en Licence
  • 254 euros en Master
  • 388 euros en Doctorat
  • 606 euros pour les étudiants en Ecoles d’ingénieur

Les pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES)

Les PRES regroupent des universités, des écoles spécialisées  et des organismes de recherche,  pour leur permettre de mutualiser leurs activités et leurs moyens. Il existe actuellement une vingtaine de pôles.
Les PRES sont d'abord un instrument de promotion des établissements membres. C'est un moyen de prendre une meilleure place dans la compétition scientifique internationale, les établissements français étant souvent de taille moindre (en terme d'effectif) que leurs concurrents internationaux.
Les PRES sont habilités à coordonner les cursus de Master et de Doctorat, diplômes qu'ils délivrent alors sous leurs propres noms, même dans le cas de formations assurées par une ou plusieurs écoles ou universités membres. 
En matière de recherche, toutes les publications scientifiques des sites membres sont désormais présentées sous la signature unique du pôle, ce qui améliore la visibilité à l’international des productions scientifiques des membres du pôle.
Concernant la vie étudiante, les pôles sont également très actifs : qu'il s'agisse d'accueil, de logement, ou d'aide à l'intégration des étudiants internationaux (cours de français, tutorat...), ils vous apporteront le soutien et les services indispensables à votre réussite.

Les écoles de management

Gérées par les Chambres de Commerce et d'Industrie ou relevant du secteur privé, les Ecoles de commerce et de gestion (il en existe environ 230 en France) proposent des filières et des pédagogies adaptées à l'évolution de l'environnement économique et aux nouvelles pratiques du management.
La majorité des programmes s'articule autour de stages et s'appuie sur des moyens à la pointe de la technologie. Ouvertes sur le monde avec des programmes d'échanges internationaux très importants, elles offrent aux étudiants étrangers un accès privilégié au marché européen.
Les frais de scolarité pratiqués par ces écoles sont compris entre 3 000 et 10 000 euros par an.
Les écoles de management recrutent de nombreux étudiants internationaux, sur titre ou sur concours pour l'obtention - en 3 ans généralement - du diplôme de l'Ecole, qui peut être suivi de diplômes de spécialisation, tels que les MBA ou les Mastères spécialisés de haut niveau.
Certaines de ces écoles organisent un mode de recrutement spécifiquement destiné aux étudiants étrangers.
Les écoles de management sont regroupées au sein de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

A l'université : les Instituts d'administration des entreprises (IAE)

Les IAE sont les écoles de management des universités, il en existe une trentaine en France. Les formations délivrées couvrent l'ensemble des domaines es sciences de gestion (marketing, finance, RH, etc). Elles délivrent notamment des licences professionnelles, mais aussi d'autres diplômes nationaux de niveau Licence, Master et Doctorat. Chaque institut possède ses particularités et des domaines d'expertise spécifiques.

Les écoles d’ingénieur

Les formations françaises d'ingénieur allient une très solide formation théorique dans les matières scientifiques à une expérience pratique du métier d'ingénieur. Les relations étroites que les écoles entretiennent avec le monde de l'entreprise constituent un point fort au plan pédagogique et professionnel.
Il existe en France plus de 250 écoles d'ingénieur ; la majorité d'entre elles sont publiques, d'autres sont privées. Ces écoles sont systématiquement soumises au contrôle de la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI), qui valide le diplôme délivré. Elles sont regroupées au sein de deux conférences : la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises  d'Ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).
L'accès aux formations d'ingénieur dans les écoles fait l'objet d'une sélection sur dossier, sur épreuves ou sur concours. Les frais d’inscription dans les écoles d’ingénieur publiques sont d’environ 500 euros par an.

Ecoles d'ingénieur et recherche

Certaines écoles d'ingénieur proposent des cycles de recherche dans leurs écoles doctorales et permettent de poursuivre jusqu'à l'obtention du doctorat en sciences de l'ingénieur. Ces enseignements sont assurés dans les laboratoires des écoles d'ingénieur le plus souvent en coopération avec universités et structures industrielles de haut niveau. Certaines écoles délivrent le doctorat en propre.

Campus France présente le programme n+i :

Le Réseau "n+i" est un consortium regroupant plus de 70 écoles d'ingénieur françaises.  Il s’adresse aux étudiants ou jeunes ingénieurs étrangers possédant au moins un diplôme équivalent au "Bachelor".

  • Un fort contenu scientifique et technologique
  • Une formation aux Sciences Humaines et Sociales (master « n+ »)
  • Des cours de Management et de Gestion
  • Un apprentissage de langues étrangères (français, anglais obligatoire et possibilité de continuer la pratique de sa langue maternelle).

Le rôle joué par les entreprises pendant la formation des étudiants contribue à mieux préparer les ingénieurs "n+i" en les exposant aux conditions réelles d'exercice de leur métier que ce soit au travers de stages ou en les impliquant directement dans leurs projets.

Liens utiles :

Les écoles d'art 

En France, les écoles supérieures d’art ou d’arts appliqués sont des établissements publics de très haute qualité qui délivrent des diplômes nationaux à l'issue de 3 ou 5 années d’études.
Il existe aussi des écoles privées ou dépendant des Chambres de commerce qui délivrent alors leurs propres diplômes.
Toutes ces écoles sont caractérisées par un mode de recrutement réellement sélectif (sur dossiers, ou à l'issue de concours ou d'entretiens).

Le réseau CampusArt

Le site internet www.campusart.org donne accès (sous certaines conditions) à des formations de niveaux Licence, Master 1 et Master 2, proposées par un réseau d’établissements animé par Campus France.
Le site vous propose d’abord des informations générales sur les études d’art en France et vous aide à vous orienter soit vers une école supérieure d’art ou d’arts appliqués, vers une école publique ou privée, ou encore vers une université.
Le domaine artistique concerné est d’abord celui de la création (« FAIRE » de l’art, arts plastiques, design, communication visuelle, ainsi que mode, architecture intérieure etc…) donc en écoles supérieures d’art ; mais il existe aussi quelques formations universitaires en THEORIE de l’art ou en GESTION de l’art (Voir les explications sur le site).
Le choix de la formation s‘accompagne d’un processus de candidature en ligne rapide et interactif, qui vous permet de ne faire qu’un seul dossier pour l’ensemble du réseau.
Une réponse vous sera donnée fin avril (attention les candidatures seront closes fin février) vous permettant de constituer vos dossiers de bourse ou de visa, et de préparer votre séjour.
Ce service est entièrement gratuit jusqu’au moment où le candidat lui-même décide d’accepter une proposition de formation.
Ce processus de candidature en ligne est disponible partout dans le monde. Actuellement, dans les pays utilisant la procédure dématérialisée obligatoire, un second dossier électronique devra cependant être constitué pour l'obtention du visa "étudiant" lorsqu’il est nécessaire.

 

Les écoles d'architecture

Les études d’architecture s’inscrivent dans le schéma européen d’harmonisation des diplômes (LMD, Licence, Master, Doctorat) : 

  • un premier cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au diplôme d’études en architecture et conférant le grade de Licence 
  • un deuxième cycle d’études d’une durée de 2 ans, menant au diplôme d’État d’architecte et conférant le grade de Master
  • ​un troisième cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au doctorat d’architecture et conférant le grade de Docteur

Les 20 écoles nationales d’architecture relevant du ministère de la Culture délivrent, après la sixième année d’études, des diplômes de spécialisation et d’approfondissement en architecture ainsi que  l'importante habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP).

Les "Grandes Ecoles"

Ce vocable typiquement français regroupe des établissements publics ou privés :écoles d’ingénieurs et les écoles de management, mais aussi les écoles normales supérieures (ENS), les Instituts d’études politiques (IEP), les écoles vétérinaires et d’autres écoles de spécialités diverses.
Très sélectifs ces établissements accueillent en tout près de 30 000 étudiants étrangers, très recherchés ensuite sur le marché international du travail.
Les formations délivrées par les "Grandes Ecoles" intègrent très souvent stages et échanges internationaux.
Les "Grandes Ecoles" délivrent des diplômes conforme au grade européen de Master.
Elles peuvent également proposer des diplômes intermédiaires ou de spécialisation tels que :

  • Bachelor (après 3 ou 4 années d’études)
  • Master of Science – MSc (après 4 ou 5 années d’études)
  • MBA (Master of Business Administration)
  • Mastère Spécialisé - Ms (après 6 années d’études)

Dans les Grandes Ecoles, de nombreuses formations sont désormais enseignées en anglais, notamment dans leurs domaines de spécialité.

Les Instituts catholiques

Fondés à la fin du XIXe siècle, les Instituts catholiques sont des établissements d'enseignement supérieur multidisciplinaires. Il en existe 5 en France, à Lille, à Paris, à Angers, à Lyon et à Toulouse. Leur organisation est proche de celle des universités et ils délivrent les mêmes diplômes validés par l'Etat.

Des écoles spécialisées

La France est mondialement reconnue dans les domaines de la gastronomie, de l’hôtellerie, de la mode, du cinéma…
C’est aussi le domaine de nombreuses écoles spécialisées proposant des formations qui recouvrent tous ces secteurs ou d’autres, tels que la bande dessinée, l’animation, les jeux vidéo, la photographie, les arts vivants ou encore le journalisme, la communication, les  formations paramédicales, les carrières sociales, etc.
Ces établissements délivrent des diplômes d’Etat ou des diplômes et certificats d’établissement.
La durée des études est généralement de 2 à 5 ans, l’admission repose le plus souvent sur un concours ou sur l'examen d'un dossier transmis par le candidat.